Consultation sur la réforme de la LPP

25.03.20

Le projet portant sur une réforme de la LPP présenté par le Conseil fédéral est source de préoccupation. La CPE adopte une position critique face à la réforme prévue de la prévoyance professionnelle et assume ses responsabilités en sa qualité d’institution de prévoyance de grande envergure.

Il est important que le taux de conversion légal soit immédiatement ramené à un taux maximal de 5,8%, comme le propose l’Association suisse des institutions de prévoyance ASIP. La CPE rejette avec détermination le «supplément de rente» prévu en guise de compensation, et qui doit être financé par répartition. Il remplace la répartition actuelle par une nouvelle, est contraire au système et affaiblit le 2e pilier reposant sur la capitalisation.

En revanche, la CPE accueille favorablement la baisse de la déduction de coordination, visant à améliorer la prévoyance professionnelle pour les salariés à temps partiel et les personnes avec des revenus relativement bas.

Une réforme efficace peut et doit de nouveau renforcer le 2e pilier. De l’avis de la CPE, la volonté pour y parvenir fait défaut dans certains milieux politiques.

Veuillez lire à ce sujet la réponse complète envoyée dans le cadre de la procédure de consultation.