Effets de la crise du coronavirus

07.04.20

La situation hors du commun et le coronavirus ont de fortes répercussions sur l’économie mondiale. De nombreux gouvernements ont adopté des mesures de soutien pour faire face aux immenses défis. Nous verrons bien si elles sont à même d’atténuer d’une manière ou d’une autre l’impact produit sur l’économie et les marchés financiers.

Les fléchissements boursiers des semaines passées n’ont malheureusement pas épargné les caisses de pension suisses et la CPE non plus. Les bénéfices tirés de l’excellente année 2019 pour les placements (12,3% de rendement à la CPE) sont en grande partie effacés. Le degré de couverture de la caisse de prévoyance commune de la CPE est descendu de 109,2% fin 2019 à un peu moins de 100% en date du 31 mars 2020.

En sa qualité de caisse de pension, la CPE investit toutefois à long terme. Les fléchissements boursiers entraînant des pertes de valeur ne sont pas inhabituels. Nos professionnels chargés des placements sont préparés à ce genre de situation. Nous suivons la situation de près et appliquons systématiquement notre stratégie de placement durable. 

Il est important que les caisses de pension constituent une réserve de fluctuation de valeur suffisante pendant les périodes favorables. Elle sert à compenser les fluctuations boursières. Les conditions préalables à la constitution d'une réserve de fluctuation de valeur sont une politique de taux d'intérêts à long terme et la définition de rentes basée sur un rendement durable. 

Grâce à la politique prudente du Conseil de fondation, la CPE dispose d’une solide assise financière. Les rentes sont sûres et les avoirs de assurés actifs seront rémunérés à 2% (caisse de prévoyance commune) comme en a décidé le Conseil de fondation.